Citroën DS23 - 1973, Gr. 2
DE
Heute: Harry Martens / Ruut van Schie (NL/NL)
Bei diesem Citroën DS23 handelt es sich um einen Nachbau der damaligen Werkswagen in Gruppe-2-Version. Besitzer Harry Martens hat ihn extra für das Eifel Rallye Festival 2016 auf den Stand der Marokko Rallye von 1973 umgebaut.

Gestern: Bob Neyret/Jacques Terramorsi, Rallye du Maroc 1973
Die Marokko-Rallye von 1973 war ein wahres Monster aus vergangenen Tagen mit 4093 Kilometern Länge. Die Veranstaltung bestand zwar nur aus elf Sonderprüfungen, deren längste betrug aber immerhin 236 Kilometer. Die DS23 waren durch ihre Luftfederung und Höhenverstellung des Fahrwerks ideal für das Gelände und nur die Alpine A110 von Bernard Darniche war schneller und verhinderte den Dreifachsieg der großen Limousinen.


DE
Today: Harry Martens / Ruut van Schie (NL/NL)
This Citroën DS23 is a replication of the former Group 2 works cars entered by René Cotton and his team. In order to be able to take part in the Eifel Rallye Festival, the car owner, Harry Martens, converted the DS into a precise replica resembling the 1973 Rallye du Maroc.

Yesterday: Bob Neyret/Jacques Terramorsi, Rallye du Maroc 1973
The 1973 Rallye du Maroc was a true endurance event with a total distance of 4093 kilometres. The rally only comprised eleven special stages but some of them were real monsters, the longest one covered 236 kms. Due to its hydro-pneumatic suspension with variable ride heights, the Citroën DS23 was the ideal car for such terrain. It was only the Alpine A110 of Bernard Darniche which beat the big Citroëns thus prevented a 1-2-3 win for the DS.


DE
Aujourd'hui: Harry Martens / Ruut van Schie (NL/NL)
Cette Citroën DS23 est une réplique des anciennes voitures d'usine Groupe 2 engages par René Cotton et son équipe. Afin d'être en mesure de prendre part au Eifel Rallye Festival, le propriétaire du véhicule, Harry Martens, a converti la DS en une réplique exacte ressemblant à celle du Rallye du Maroc 1973.

Hier: Bob Neyret/Jacques Terramorsi, Rallye du Maroc 1973
En 1973, le Rallye du Maroc fut une véritable épreuve d'endurance avec une distance totale de 4093 kilomètres. Le rallye ne comprenait que onze épreuves spéciales, mais certaines d'entre elles étaient de vrais monstres, la plus longue couvrait 236 kms. En raison de sa suspension hydro-pneumatique avec hauteur de caisse variable, la Citroën DS23 était la voiture idéale pour un tel terrain. Il n'y eut que l'Alpine A110 de Bernard Darniche qui fut en mesure de battre les grandes Citroëns et empêcha ainsi les DS de faire un tiercé gagnant.